Centre Provincial Interdisciplinaire en Gestion de Crise

Infos COVID-19

Fonctionnement de l'Institut Provincial de Formation du Hainaut

La Province de Hainaut applique de manière drastique les mesures gouvernementales quant au confinement. 
Les institutions provinciales dont l'Institut Provincial de Formation du Hainaut (IPFH) ont adopté à chaque fois qu'il était possible le télétravail, le travail à distance, les déviations de lignes téléphoniques et toute autre modalité d'action.
Tout a été mis en œuvre, au sein de l'IPFH, afin que son personnel provincial, ses agents détachés des services de secours, puissent être à votre disposition dans les meilleures conditions.
Les formations des différentes filières de l'IPFH sont suspendues jusqu'au terme du confinement. Néanmoins certaines filières ont pu mettre en place des formations à distance aidées en cela par des systèmes de vidéo, e-learning, apprentissage à distance, via skype ou d'autres systèmes similaires.
Vous l'aurez compris, l'IPFH n'a pas stoppé ses activités, elles sont effectuées au ralenti ou sous diverses formes et méthodes. Le personnel dans son ensemble est toujours disponible et joignable.
Nous nous préparons d'ores et déjà afin d'être prêts lorsque la crise du Covid 19 sera enfin derrière nous. Nous anticipons la reprise de toutes nos activités de formation dans le but de répondre au mieux à vos demandes et vos besoins.
Je vous invite également à consulter les pages Facebook des différentes filières de l'IPFH en vue d'obtenir des informations complémentaires relatives à la poursuite de leurs activités.

Le Centre Provincial Interdisciplinaire en Gestion de Crise du Hainaut (CPIGECH) de l'Institut Provincial de Formation du Hainaut est composé d'une équipe administrative et pédagogique dont la mission est la conception, le développement et l'organisation de formations interdisciplinaires allant d'une intervention « plus classique » (Exemple : accident de roulage avec blessés) jusqu'à des événements « plus critiques » (Exemples : déraillement de train, accident impliquant un camion citerne transportant un produit ADR, situation d'attentat…).

Cette démarche de travail s'accomplit en totale synergie et grâce à la pleine contribution des « experts de terrain » (policiers, pompiers, secouristes-ambulanciers, infirmiers/médecins urgentistes et responsables des pouvoirs locaux), acteurs et public-cible directement concernés par ces exercices.

Cette « réflexion interdisciplinaire », présente dès la première étape du processus pédagogique (phase de « conception »), offre un caractère unique et innovant aux formations proposées, permettant à chaque intervenant d'être « entendu » dans sa propre discipline, démarche indispensable à une meilleure coordination du « Prévenons et agissons ensemble ».

D'un point de vue méthodologique, le « jeu de rôle » est principalement utilisé car il favorise la mise en pratique, en simultanéité, des différents participants, plus habitués à des exercices monodisciplinaires. Parallèlement, cette méthode d'enseignement permet au formateur d'avoir une vue d'ensemble du déroulement du scénario et d'encadrer l'exercice.